02 98 30 35 40

Service d'interprètes

 

Réservations d'interprètes

Pour accéder aux formulaires de réservation d'interprètes ainsi que les informations concernant la gestion des demandes par le secrétariat, veuillez nous contacter

 

Tarifs interprétariat LSF/Français

> Télécharger la grille des tarifs

 

CONSEILS AUX USAGERS

Qu'est ce qu'un interprète?

Le rôle de l'interprète

Son rôle est d'assurer une interprétation; il intervient uniquement sur le plan linguistique pour permettre la communication entre des personnes pratiquant des langues différentes.
Son rôle n'est pas d’accompagner, soutenir ou conseiller les interlocuteurs lors de leurs échanges.
L'interprète veille également aux différents « réglages » nécessaires au bon déroulement de l’interprétation.

La qualification

L'interprète est un professionnel diplômé (Master2 soit bac + 5), formé aux techniques d'interprétation d'une langue vers une autre langue. Dans le cas présent :

  • de la Langue des Signes Française (LSf) vers le français
  • du français vers la LSF

Les domaines d'intervention

Les interprètes interviennent dans toutes les situations : vie quotidienne, cérémonies, vie associative, arts et culture, sports et loisirs, éducatif et scolaire, administratif et social, santé, professionnel, juridique et judiciaire, politique...

Les types d'interprétations

  • Interprétation de type liaison : entretien, consultation...
  • Interprétation de type réunion : réunion, formation, cérémonies...
  • Interprétation de type conférence : conférence, assemblée, grande réunion, visite, séminaire, colloque...
  • Prestations spécifiques : spectacles, médias, traduction (LSF/français écrit), téléphone...

 

Interprète : mode d'emploi

AVANT l'intervention

La réservation

Votre demande : 

Pensez à réserver les services des interprètes le plus tôt possible, aussitôt que vous connaissez la date, car le planning des interprètes peut se remplir très rapidement.

En cas d’urgence (accident, enterrement…), n’hésitez pas à contacter le secrétariat mais nous ne pouvons pas vous garantir la disponibilité des interprètes. Si les interprètes doivent intervenir pour une urgence médicale vitale, le service peut annuler votre interprétation en dernière minute.

Notre réponse:

Le secrétariat répondra à votre demande dès que possible. Le temps d’attente peut-être au maximum de 48h (jours ouvrés : hors samedi et dimanche) pour une prestation simple. Pour certaines demandes particulières, ce délai peut êtreprolongé. 

L’acte d’interprétation sollicite une concentration et une énergie cognitive très importantes. C’est pourquoi, le nombre d’interprètes mobilisés sera déterminé par le service, en fonction de la durée, du contenu et du type d’interprétation.

Si l’interprète est seul, une pause est nécessaire au bout d’1 heure maximum d’interprétation et l'échange ne peut pas dépasser  2 heures en rythme continu.

Lorsque les interprètes interviennent en binôme, ils assurent des relais de 15 à 20 minutes sans pause.

La préparation

L'interprète reçoit le plus d'informations possible sur le contexte de son intervention (enjeux, contenus, intervenants)
L'interprète a accès aux documents de travail suffisamment à l'avance (textes, videos, supports...). Le service peut annuler une intervention s'il n'a pas reçu les éléments nécessaires à une bonne préparation, une semaine à l'avance.

Toutes les informations transmises resteront confidentielles : la secrétaire et les interprètes sont tenus au secret professionnel.

 

PENDANT l'intervention

La mise en place

La place de l'interprète doit être adaptée :

  • pour un entretien (dialogue en face à face) > à côté du locuteur entendant et face au(x) locuteur(s) sourd(s)
  • pour une réunion (échanges en cercles) > à côté de l'animateur de séance et face au(x) locuteur(s) sourd(s)
  • pour une conférence (discours devant une assemblée) > sur le côté, légèrement surélevé par rapport au public pour une interprétation vers la LSF; face au locuteur sourd qui s'exprime devant le public pour une interprétation vers le français.

En conférence, lorsque l'interprète traduit du français vers la LSF, il doit disposer d'un retour son et image de qualité et, lorsqu'il traduit de la LSF vers le français, il doit disposer d'un micro-main. Il convient de vérifier que la lumière ne gêne ni l'interprète, ni les locuteurs sourds (contre jour) et dapporter les réglages nécessaires pour un bon éclairage (si la salle est plongée dans l'obscurité).

La prise de parole

La prise de parole des différents locuteurs doit être régulée : l'interprète ne traduit qu'un message à la fois.
Exprimez-vous naturellement, avec un débit modéré mais régulier. Adressez-vous directement à votre interlocuteur (et non pas à l'interprète)

 

Ethique

L’interprète respecte un code éthique : ensemble des règles de déontologie et de conduite professionnelle

Les 3 règles déontologiques fondamentales sont :

  • Fidélité de la traduction : l'interprète transmet la totalité du message sans rien ajouter ni enlever
  • Neutralité : l'interprète n'intervient jamais à titre personnel. Il ne donne jamais ni conseils, ni avis
  • Secret professionnel : l'interprète garde le secret sur tout ce qui concerne ses interventions

De plus, toujours dans un souci de qualité, l’interprète suit un code de conduite professionnel propre à son métier. Il doit par exemple respecter des temps de repos et ne pas intervenir seul pour certaines prestations.

Le code éthique des interprètes est consultable sur le site de l'Association Française des Interprètes en Langue des Signes (AFILS) : http://www.afils.fr/index.php/code-ethique

Les interprètes interviennent dans le cadre de la Loi n°2005-102 du 11 février 2005

 

> Télécharger la plaquette "interprètes"

Medico-social
Association Don Bosco
Direction Générale et Siège Administratif
Parc d’Innovation de Mescoat
29800 LANDERNEAU
02 98 30 35 40
CONTACT